Wednesday, March 12, 2008

Think positif! Pensons positif!


Bonjour-Bonsoir à tous et toutes, amis-es, collègues, lecteurs et lectrices!

À l'approche du début du printemps au Liban (21 mars - nous fêtons également les mères à cette date) et dans un contexte de crise qui perdure à tous les niveaux, entre l'angoisse du lendemain et la tyrannie du présent, je sens paradoxalement un souffle d'espoir me poussant à poursuivre encore plus virulemment ma lutte pour la paix et la convivialité, tant au Liban qu'au Canada ou ailleurs dans le monde. Le changement passe inévitablement par la base, par chacun et chacune d'entre nous, à travers nos engagements respectifs, individuels et collectifs. En ce sens, le rôle des femmes est crucial.

J'ai assisté hier soir (jeudi 13 mars 2008) à une conférence présentée par une collègue et amie irano-canadienne, Roksana Bahramitash, à l'Université Saint-Joseph de Beyrouth (CEMAM): "
Women, Islamism, Globalization and the Informal Sector in Iran".

Roksana lutte pour une meilleure reconnaissance du rôle constructif de la femme en Iran, et notamment des femmes issues des classes pauvres et moyennes qui oeuvrent dans le secteur 'informel' (informal sector). Les voix-es de ces femmes sont inconnues, tant au niveau académique que médiatique. Or, celles-ci constituent une force majeure sociale et économique - et dans une certaine mesure, politique -, également une force de changement et de convivialité, véhiculant des valeurs de don, de solidarité et d'hospitalité.


Pour plus de détails concernant les travaux de Roksana, vous pouvez la contacter à la Chaire de Recherche du Canada en Islam, Pluralisme et Globalisation (Université de Montréal) à laquelle je suis également affiliée.


Je vous suggère aussi de consulter l'article (en anglais) d'Elaheh Rostami Povey sur les femmes et le travail en Iran. Celle-ci rejoint la vision de Roksana.
"Women and Work in Iran"

--------------------------------------------------


De la part de mon collègue Aziz Enhaili:

Voici un article qui vient de paraître à MERIA. Il porte sur le thème du Moyen-Orient et de la campagne électorale de la présidence française de 2007:

LE MOYEN-ORIENT DANS LA CAMPAGNE PRÉSIDENTIELLE FRANÇAISE
DES CANDIDATS NICOLAS SARKOZY ET SÉGOLÈNE ROYAL EN 2007

Aziz Enhaili*

Durant la campagne présidentielle de 2007, douze personnalités, dont trois femmes toutes de gauche, se sont affrontées, dans un premier tour, pour la présidence de la République française (Élysée). Selon toutes les enquêtes d'opinion effectuées à cette période par les différentes maisons de sondage en France, deux de ces candidats s'étaient démarqués du reste du groupe. Il s'agissait de Nicolas Sarkozy (droite) et de Ségolène Royal (gauche).

Comme la France fait partie des principales puissances au sein de l'Union européenne et siège comme membre permanent au Conseil de sécurité des Nations unies et a des liens traditionnels avec le Moyen-Orient, il est très important d'examiner, dans la présente étude, le contenu du volet moyen-oriental de la politique étrangère des deux candidats principaux de façon à pouvoir déterminer si ces derniers formulaient les mêmes propositions et s'ils adoptaient la même posture stratégique. Mais il faut noter, tout de même, que la part réservée au thème de la politique étrangère dans le débat est resté limitée tout au long de la campagne électorale.

On proposera ici, à titre d'hypothèse, que le Moyen-Orient a constitué l'un des volets de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy et de Ségolène Royal en matière de politique étrangère. Dans ce chapitre, le premier candidat était un atlantiste qui s'est imposé comme un néo-réaliste adepte de l'unilatéralisme discret, alors que la seconde s'est présentée comme une idéaliste acquise à un multilatéralisme tempéré par une posture de tendance plutôt gaullienne.

Suite...

*Aziz Enhaili est co-auteur (avec Mme Oumelkheir Adda) du récent article « State and Islamism in the Maghreb » [« Islamisme et État au Maghreb » ] in Barry Rubin (éd.), Political Islam, Volume II, (Londres: Routledge, 2006), pp. 321-332. Il est aussi l'auteur de l'article « Pluralisme et islamisme. Le cas du Maroc », dans Marie-Hélène Parizeau & Souheil Kash (directeurs), Pluralisme, Modernité et Monde arabe, (Québec-Bruxelles-Beyrouth: PUL-Bruylant-Delta, 2001), pp. 159-178. Il a rédigé de nombreux autres articles portant sur l'Afrique du Nord.

---------------------------------------------

INVITATION À UNE RENCONTRE ISLAMO-CHRÉTIENNE AUTOUR DE LA FIGURE DE LA VIERGE MARIE

"ENSEMBLE AUTOUR DE MARIE"

(Collège Notre-Dame de Jamhour, Liban - le 25 mars 2008, de 18h à 20h)

A l'occasion de la fête de l'Annonciation, la Commission Spirituelle - dont je suis membre - de l'Amicale des Anciens de Jamhour, avec le partenariat de plus de 50 associations chrétiennes et musulmanes ainsi que des ONGs et des groupes de jeunes au Liban, vous convie à une rencontre de partage, de prière commune, de méditation, de chant et de musique. L'année passée, l'événement a rassemblé près de 1000 personnes dans l'église du collège. Une première au Moyen-Orient et dans le monde: les cloches qui sonnent en même temps qu'un cheikh musulman récite la prière, des chrétiens et des musulmans priant Marie ensemble, chantant, partageant leurs rires, leurs espoirs, leurs souffrances et leurs angoisses.

Je vous encourage de tout coeur à y participer. Venez nombreux!

Nous avons tellement besoin de dynamiques de rencontre afin de tisser les liens sociaux encore plus profondément et briser le cercle vicieux de la guerre. Il est vrai que tout ne se réduit pas au religieux ou à l'interreligieux, mais celui-ci fait partie des processus indispensables à entreprendre ou à renforcer en vue de la paix et de la convivialité au Liban et dans la région du Moyen-Orient.








10 comments:

Anonymous said...

Mes félicitations Pamela pour la nouvelle interface de ton blog. En t'encourageant à poursuivre ta lutte! Et nous poursuivons la nôtre aussi qui rejoint la tienne en beaucoup de points, notamment en la nécessité de construire une mémoire nationale de la guerre au Liban. Je viens de voir un talk-show à la télé montrant une dizaine de jeunes relevant des partis politiques traditionnels et c'Est dommage de voir que ceux-ci - pour la plupart - nagent dans les mêmes eaux que leurs leaders. Aucune auto-critique ou critique constructive. Aucun regard édificateur vers le passé. Que des 'victimes' qui se lynchent mutuellement. Nous avons besoin de conscientisation à grande échelle aux valeurs de dialogue, de citoyenneté, de convivialité et de paix.
Merci

Walid

Pamela Chrabieh Badine said...

Merci à toi Walid!

J'ai également vu ce soi-disant cercle d'échanges.

Des tours d'ivoire qui se rejettent mutuellement.

Des monologues et non un dialogue constructif.

C'est dommage mais il y a des jeunes qui ne suivent pas le même chemin. Voilà la beauté et le malheur du Liban (paradoxe phénoménal): la diversité des visions qui y circulent.

Sociétés et Décadence said...

Pamela,

Merci pour ta lutte incessante pour la Paix et la Justice, tant au Liban que partout ailleurs dans le monde. Tu as toute mon admiration.

Bravo pour la nouvelle interface de ton blogue : elle sent vraiment le printemps !

Bon courage,

André Tremblay.

Pamela Chrabieh Badine said...

Je te remercie André pour ton encouragement continu, tant en temps de joie que de peine, d'espoir que d'angoisse.

Le chemin de la paix est long et tortueux. Beaucoup d'obstacles entravent mon parcours personnel et celui de bien d'autres individus et collectivités oeuvrant à ce niveau. Ce qui m'attriste le plus est la prolifération des tours d'ivoire au sein de la société civile et dans les milieux académiques. La compétition est féroce, ainsi que l'exclusivisme. Heureusement que la blogosphère existe, permettant le partage, la communication, la liberté d'expression, la solidarité... au-delà des appartenances, des nationalités, des croyances et des visions du monde.

Anonymous said...

Pamela, dans un article de l'Orient-le-Jour sur Régis Debray, nous pouvons lire ce qui suit:
"Vous défendez beaucoup les chrétiens d’Orient, est-ce votre goût pour les causes perdues ?
R- Disons : difficile. Je ne souscris pas au titre fataliste de mon ami Jean-Pierre Valognes Vie et mort des chrétiens d’Orient. La cause des chrétiens d’Orient n’est pas une cause confessionnelle, même si la création d’Israël confessionnalise un peu partout le débat politique. C’est une cause civilisationnelle. La présence et la capacité donnée aux chrétiens d’Orient de pratiquer leur culte en toute liberté parce qu’ils sont chez eux est un test de civilisation, un baromètre de la civilité existant ou non dans tous les pays de la région. C’est un peu le garant du pluralisme, de tous les pluralismes, qu’ils soient politiques, culturels, religieux, ethniques ou même sexuels. Donc défendre les chrétiens d’Orient, c’est défendre l’idée d’un islam pluriel, moderne, capable d’accueillir l’autre, ou en tout cas de le respecter, et c’est donc une garantie contre l’avènement d’une culture monolithique, agressive ou paranoïaque. Et puis les chrétiens d’Orient, que certains prennent pour des fossiles d’une époque antérieure, ont été des pionniers, dans l’histoire du monde arabe, depuis le 19e siècle, à la pointe de la modernité, du progrès et même du nationalisme arabe. Les chrétiens d’Orient font corps avec l’histoire de l’Orient. La civilisation arabe n’existerait pas sans les chrétiens".

Qu'en pensez-vous?

L.

Pamela Chrabieh Badine said...

Je partage son opinion. Toutefois, je fais remarquer que les chrétiens d'Orient ont contribué substantiellement à la constitution et à l'essor des cultures arabe, persane, nord-africaine et andalouse, et ce depuis l'avénement de l'islam. Leur contribution n'est pas à situer uniquement au 19e siècle.

Tadamon! Montreal said...

* Apartheid Economics: Canada-Israel Free Trade Agreement

Interview with Kole Kilibarda of the Coalition Against Israeli Apartheid, conducted by Stefan Christoff for Fighting FTAs.

Canada's first trade accord signed outside the western hemisphere was with Israel in 1997. International trade relations with Canada, the U.S. and the European Union are essential components to Israel's economy, creating external markets for Israeli products to be sold, while embedding Israeli economic activity within the international market. Today, Palestinians are appealing for an international campaign of boycott, divestment and sanctions on Israel, in response to the ongoing occupation of Palestine defined by a military enforced apartheid facing the Palestinian people. Throughout the Middle East a strong campaign against the normalization of economic and political relations with Israel remains. Kole Kilibarda is an organizer with the Coalition Against Israeli Apartheid in Toronto, which is campaigning against the Israel-Canada free trade agreement. Kilibarda explains the details of the Canada-Israel trade agreement, while offering a critique on Canada's interest in maintaining a trade accord with Israel (...)

http://tadamon.resist.ca/index.php/post/1235

François Roberge (D'intérêt public... L'Alter mondes en ondes!) said...

Mercredi 19 mars 2008

Montréal – Discussion. Femmes et guerre (Femmes du Monde à Côte-des-Neiges)

[Quasi-retranscription] Chaque semaine, Femmes du Monde à Côte-des-Neiges invite à participer à un groupe de discussion pour s’informer sur des sujets qui nous touchent de près. Toutes les causeries sont bilingues. Un service de halte-garderie est disponible sur réservation une semaine à l’avance.

Dès 11 h 30, apportez votre plat préféré et participez au dîner de partage interculturel et à la discussion : la guerre touche-t-elle plus particulièrement les femmes? Revendiquer l’égalité, est-ce aussi permettre aux femmes d’être soldates? Est-ce que les femmes sont plus pacifistes?

[http://www.netfemmes.cdeacf.ca/le_calendrier/voir.php?unedate=19-03-2008]

Anonymous said...

Hello Pamela!

Congratulations for your new book. I hear it is an interesting study. Good luck for everything you work for.

Sh.

Tadamon! Montreal said...

* The Ethnic Cleansing of Palestine

In commemoration of the 60th year of the Palestinian Nakbah (Catastrophe),
NECEF and SPHR present Israeli Historian and Professor Ilan Pappé.

--------------------------------
TUESDAY, MARCH 25th, 7:30pm
Concordia University, room H-110 1455 De Maisonneuve Blvd. West
--------------------------------

A book signing session is scheduled at the end of the lecture.

Prof. Pappé was born in Haifa to German-Jewish parents who had fled Nazi persecution in the 1930s. He graduated from the Hebrew University in 1978,
and obtained his D.Phil. from the University of Oxford in 1984. He was the Academic Director of the Research Institute for Peace at Givat Haviva from 1993 to 2000, and is currently teaching at the University of Exeter.

His early books dealt with Israeli policy in 1948, a subject he has
returned to in his latest book, "The Ethnic Cleansing of Palestine". His "A History of Modern Palestine" covers the last two hundred years and focuses on cultural and social issues. His "The Modern Middle East" is a textbook that brings to the fore the social and cultural developments in the region in the last century. "The Ethnic Cleansing of Palestine" book will be available at the lectures for sale at a special price for fund raising.