Thursday, July 01, 2010

Mémoires de guerres au Liban (1975-1990)

VIENT DE PARAITRE

"Mémoires de guerres au Liban (1975-1990)", Franck Mermier et Christophe Varin (dir.), Arles, IFPO/Sindbad/Actes Sud, 2010

Après la fin de la guerre au Liban (1975-1990), la loi d’amnistie de 1991 a imposé une forme d’amnésie officielle dont l’objectif était de protéger de toute poursuite judiciaire les principaux chefs communautaires, ralliés à l’époque à la Pax syriana. Le sort de centaines de milliers de victimes et des disparus était ainsi porté au passif d’une politique pariant sur le baume de l’oubli et sur la « reconstruction ». Les traumatismes engendrés par ce long conflit dévastateur se sont cependant infiltrés dans le corps collectif pour entretenir les lignes de fracture de la guerre. Et cette fragmentation confessionnelle et territoriale de la mémoire ne pouvait qu’être avivée par la violence politique récurrente qui s’est accrue après l’assassinat de l’ancien Premier ministre, Rafic Hariri, en février 2005. Les études rassemblées dans cet ouvrage apportent des informations inédites sur les pratiques mémorielles dans le Liban d’aujourd’hui et, plus généralement, enrichissent la réflexion sur leurs enjeux. Y sont abordés des sujets occultés, ignorés, voire tabous, qui sont autant de nœuds à défaire pour éclairer l’histoire des guerres du Liban de 1975 à 1990, mais surtout pour contribuer au travail de mémoire que beaucoup de Libanais appellent de leurs vœux.

SOMMAIRE

AVANT-PROPOS


ECRITURES DE LA MEMOIRE I - MEMOIRE ET HISTOIRE Les mémoires des acteurs de la guerre : le conflit revisité par ses protagonistes, Carla Eddé La mémoire transmise et restituée des massacres de « 1860 » chez les combattants chrétiens originaires du sud du Mont-Liban, Dima de Clerck D’une guerre civile (à) l’autre : les harakât de 1840-1860 dans l’historiographie libanaise contemporaine, Candice Raymond L’unification du manuel d’histoire au Liban : enjeux et contraintes, Betty Gilbert-Sleiman


II - ENTREPRENEURS DE MEMOIRE La commémoration au Liban : la place du 13 avril, Juan María Ruiz Herrero Le Musée National de Beyrouth : mémoire des contraires, frontière et passage, échafaud et liberté,Aïda Kanafani-Zahar Mémoires du dialogue, Louis Boisset YouTube et la guerre de 1975 à 1990 : fragments d’un voyage au pays des « mémoires sauvages »,Christophe Varin Mémoires de guerre et blogosphère libanaise, Pamela Chrabieh Badine


MEMOIRE ET POLITIQUE III - MEMOIRES CIVILES ET COMBATTANTES Commémorer la Résistance à Beyrouth ouest, Franck Mermier Retour sur les traces d’un conflit : Amal vs Hezbollah (1988-1990), Olfa Lamloum La mémoire des ex-miliciens, Christine Babikian Assaf Une figure de martyr au Sud Liban, Kinda Chaib


IV– MEMOIRES COLLECTIVES ET SORT DES VICTIMES Les disparitions forcées au Liban : l’héritage immuable d’une nation, Lynn Maalouf La réconciliation du Mont Liban : la raison d’Etat et l’égalisation communautaire au détriment de la mémoire, Aïda Kanafani-Zahar Guerres ignorées, guerres oubliées ? Mémoires de guerres dans le camp de Chatila, Hala Caroline Abou-Zaki Altérations psychiques et guerre infinie au Liban, Reina Sarkis Streib Violence et responsabilité en milieu scolaire pendant la guerre, Souad Slim


ESPACES DE LA MEMOIRE V - VILLE ET MEMOIRE Guerre de cimetières dans la banlieue sud de Beyrouth, Mounzer Jaber Mémoires de Haret Hreik : du bourg rural au « périmètre sécuritaire » de la banlieue sud, Mohamed Abi Samra Journal de G.S, déplacée de guerre, Waddah Charara Al Khandaq al-Ghamiq ou la mémoire en ruines,Sophie Brones Ruines en attente, Sophie Brones Mémoires de guerre des habitants d’un quartier de Beyrouth, Ras al-Nabaa, Liliane Kfoury


VI - PRODUCTIONS CULTURELLES La fabrique artistique de la mémoire : effet de génération et entreprises artistiques dans le Liban contemporain, Arnaud Chabrol Missing lebanese wars : notes sur un dossier de l´Atlas Group Archive, Stefanie Baumann Les politiques de la mémoire et de l’identité dans les affiches de la guerre civile au Liban, Zeina Maasri


VII - MEMOIRE ET RITUEL RELIGIEUX Le rituel d’Achoura à Nabatiyyeh, un champ de mémoires plurielles, Michel Tabet Culte des saints, pèlerinages et enjeux politiques au Liban : quelques observations en milieu chrétien,Nour Farra-Haddad


PERSPECTIVES Les guerres libanaises : sur la nécessité de se souvenir et le besoin d’oubli, Fawwaz Traboulsi

4 comments:

Raja said...

Alf Mabrouk Doctora!
Interesting work. I shall get it when it will be available in Lebanon.

Sami said...

Ce serait une belle occasion que de lancer cet ouvrage dans le cadre d'une exposition de livres ou d'une table ronde. Un sujet d'une importance extreme... Comment en finir de la guerre sans memoire?

Dr. Pamela Chrabieh Badine said...

Thank you Raja!
Merci Sami!
Effectivement, un lancement de livre est important, mais une dissemination plus extensive l'est encore plus, notamment dans les ecoles et les universites, aupres des jeunes... moyennant une vulgarisation adaptee.
Je crains pour les nouvelles generations lesquelles en l'absence d'une memoire nationale commune, resteront ancrees dans un cycle de haine/tensions continu.

Anonymous said...

The only way to amuse some people is to slip and fall on an icy pavement