Tuesday, August 24, 2010

Conflit entre Ahbash et Hezbollah - Liban


En dépit du déploiement de l’armée, les affrontements se poursuivaient de manière sporadique, tard en soirée, dans plusieurs quartiers de la capitale. Photo Marwan Assaf

En cette belle soirée libanaise marquée par une douce chaleur, un conflit a éclaté depuis peu entre partisans Ahbash et d'autres du Hezbollah dans un quartier de Beyrouth nommé Burj Abi Haydar. L'armée libanaise a encerclé le lieu en question et les environs. Il y a des morts et des blessés. Nous entendons le son des fusillades et des B7... Une situation préoccupante... Les appels au calme des mosquées sont continuels... Selon plusieurs sources, le conflit aurait eut lieu sur une question de 'parking', et donc n'aurait rien a voir avec un conflit inter-confessionnel ou politique. Toutefois, un bilan de 4 morts, 6 blessés et 24 obus RPG n'est pas a notre avis le produit d'un banal incident, mais un indicateur de profondes tensions, dont sunnite-chiite.
Rappelons que les Ahbash est une organisation religieuse musulmane sunnite fondée en 1930 au Liban par le cheikh Ahmad al-'Ajuz dont le siège principal se trouve à Beyrouth, au Liban. Il ne manquait plus que cela pour enflammer les esprits des faiseurs de guerre...


De Bourj Abi Haïdar à Ras el-Nabeh, en passant par Noueiry, Mazraa, Mousseitbé et Barbir, Beyrouth a vécu hier soir au rythme des échanges de tirs entre des partisans de deux formations, en pricipe alliées, le Hezbollah chiite et les Ahbache sunnites. Les heurts armés, qui ont replongé la ville dans les affres du passé, ont fait quatre tués et se poursuivaient par intermittence jusque tard en soirée, en dépit du cessez-le-feu proclamé par les commandements des deux partis.

Le responsable de sécurité pour Beyrouth au sein du Hezbollah, Mohammad Fawwaz, ainsi que son garde du corps, Ali Mohammad Jawad, et deux membres de l’Association des projets islamiques (Ahbache), dont le fils du moukhtar de Bourj Abi Haïdar, Ahmad Jamal Omeyrate, ont été tués hier soir lors d’affrontements armés entre des partisans des deux formations alliées.
Jusque tard dans la nuit, la cause du conflit armé qui s’est étendu à Ras el-Nabeh, Basta, Barbir, Corniche el-Mazraa, Barbour, Mousseitbé et Noueiry n’avait pas été connue. Selon les premières informations – non confirmées – obtenues, Fawwaz passait dans sa voiture, en compagnie de son garde du corps, devant la mosquée des Ahbache à Bourj Abi Haïdar, où des partisans de cette formation sunnite étaient rassemblés. Il y aurait eu un échange acerbe de mots suivi immédiatement d’échanges de tirs, au cours desquels Fawwaz et Jawad ont été tués.
Les affrontements, au cours desquels des fusils mitrailleurs, des RPG et des B7 ont été utilisés, ont commencé vers 19h, peu avant la rupture du jeûn du ramadan. Les tirs étaient entendus dans toute la capitale.
Plusieurs personnes, notamment parmi les passants, ont été blessées. Deux combattants du Hezbollah l’ont été grièvement. Le mouvement Amal, fortement présent à Bourj Abi Haïdar, a démenti toute implication dans le conflit qui a fini par dégénérer, en dépit de tous les efforts déployés pour le circonscrire. D’ailleurs, à l’heure d’aller sous presse, les heurts avaient repris dans plusieurs quartiers de la partie ouest de Beyrouth.
Il faut dire qu’un déploiement d’éléments armés avait été observé dans les quartiers entourant ce secteur où deux centres des Ahbache, dont un à Noueiry, ont été incendiés. Le supermarché al-Diwan, dont le propriétaire est également proche de cette formation, a été attaqué et la mosquée de Bourj Abi Haïdar endommagée par les tirs de B7.
L’armée a rapidement bouclé le secteur, coupant à la circulation toutes les artères et les ruelles menant à Bourj Abi Haïdar, dont le tunnel Sélim Salam. Elle n’a cependant pas réussi à s’interposer entre les deux belligérants chiite et sunnite.
Parallèlement, des contacts politiques ont été menés dans une tentative de circonscrire les affrontements, qui s’intensifiaient à mesure que les heures passaient, et d’empêcher qu’ils ne s’étendent à d’autres quartiers mixtes de la partie ouest de la capitale.
Le chef de l’État, le général Michel Sleiman, a ainsi pris contact avec le président de la Chambre, Nabih Berry, qui effectuait des contacts avec les commandements des deux parties pour tenter de rétablir le calme. Conscientes de la gravité des affrontements qui interviennent à un moment où les craintes d’un conflit sunnito-chiite persistent dans le pays, les directions du Hezbollah et des Ahbache, représentées respectivement par MM. Wafic Safa et Adnane Traboulsi, ont tenu une réunion de coordination en présence du vice-directeur des renseignements de l’armée, le général Abbas Ibrahim.
L’ensembe de ce branle-bas de combat a fini par porter ses fruits et le calme est revenu peu après 23h à Bourj Abi Haïdar. Le Hezbollah et les Ahbache ont publié un communiqué conjoint dans lequel ils ont insisté sur le caractère « isolé » du conflit armé, « affirmant qu’il n’a aucune motivation politique ou communautaire ». Ils ont annoncé que l’armée va ouvrir une enquête et assuré qu’« en aucun cas, ceux qui portent atteinte à la sécurité et à la stabilité du pays ne peuvent bénéficier d’une couverture politique ». Il n’en demeure pas moins qu’ils vont peut-être avoir du mal à contenir la rue qui continuait de bouillir, comme le montre la reprise des affrontements, tard en soirée, dans certains quartiers de la partie ouest de la capitale. Une patrouille de l’armée, qui a réussi à se déployer dans certains quartiers, a essuyé des tirs de B7 qui n’ont pas fait de victimes dans les rangs de la troupe.

18 comments:

Anonymous said...

الاشتباك الذي وقع مساء اليوم في منطقة برج أبي حيدر أدى الى مقتل كل من المسؤول الأمني لحزب الله في بيروت محمد فواز ومرافقه علي محمد جواد، إضافة الى سقوط عدد من الجرحى من الطرفين

Dr. Pamela Chrabieh Badine said...

Eh oui, 3 morts jusqu'a maintenant...

Dr. Pamela Chrabieh Badine said...

Et il parait que c'est entre les Ahbash et le Hezbollah. Amal n'y est pour rien selon New TV... Quoiqu'il en soit, l'armee libanaise a pris d'assaut le quartier general des Ahbash et l'occupe.

Elias said...

مناصري حزب الله انسحبوا والتزموا بقرار التهدئة

Les membres du Hezbollah se sont retires.

2 morts du Hezbollah, 1 des Ahbash et des blesses

frenchy said...

Ultimatum de l'armée libanaise.

Y a plus de précisions sur les ahbaches sur ce lien
http://fr.wikipedia.org/wiki/Ahbach

frenchy said...

rpg sur basta selon des gens de saad.

Dr. Pamela Chrabieh Badine said...

Merci pour le lien! Les versions anglaise et arabe existent aussi sur Wikipedia.

Dr. Pamela Chrabieh Badine said...

De Francois Bacha - Merci Francois!

Vous vous souvenez des combats entre chiites et sunnites au Liban en 2008? Principalement dans Beyrouth, ben ce soir cela reprend entre Hezbollah, Amal d’un coté et Ahbaches de l’autre, dans le quartier de Burj abou Haidar.

Pour situer la chose, les ahbaches sont ceux qui sont accusés d’avoir brulé l’immeuble de l’ambassade danoise à Beyrouth lors de la fameuse affaire des caricatures de Mohammed. Des précisions sur ce mouvement sont disponibles sur le Blog de Pamela Chrabieh Badine ou à ce lien.

Pour le reste, on sait qu’il y a 3 morts, 2 du Hezbollah dont le responsable local et qu’aux dernières nouvelles l’armée libanaise intervient et occuperait le QG du mouvement Ahbache. L’Armée Libanaise a donné un ultimatum de 3 heures pour que lui soit livré les personnes impliquées dans l’assassinat des membres du Hezbollah. Cependant, cela semble faire ni chaud ni froid, puisque sur un forum, on vient de signaler qu’un RPG est tombé à Basta.

Plus de précisions prochainement.

http://blog.libnanews.com/frenchy/2010/08/24/chiites-hezb-amal-vs-sunnites-ahbaches-a-beyrouth/

Dr. Pamela Chrabieh Badine said...

عودة الهدوء الى منطقة برج ابي حيدر بعد اشكال امني والجيش اللبناني يعمل على معالجة ذيول الحادث

22h38 heure de Beyrouth. Il parait que le cessez-le-feu fut implante... En esperant que nous allons dormir sur nos deux oreilles et que ce ne fut qu'un incident facheux ponctuel.

frenchy said...

des blindés de l'armée dans le quartier de Burj Abou Haidar.

Dr. Pamela Chrabieh Badine said...

Selon Imad Bazzi (www.trella.org):
نظراً لإنعدام الخبرة الدينية عندي، سؤال برسم المرجعيات الدينية للمسلحين في بيروت الليلة من الطرفين، قتل الناس برمضان بيصير قبل الإفطار ولا بعدو؟ طيب وإذا قتلوا حدا قبل الإفطار بيعتبروا صايمين ولا فاطرين؟

et:

تعليق على السريع على أحداث بيروت الليلة: 4 قتلى ، 6 جرحى، 24 قذيفة أر بي جي لا يمكن ان تكون بسبب حادث فردي بسبب خلاف حول موقف لسيارة، طبعاً لايمكن ان نسأل قتلى الإشتباكات ان كان حقاً إشتباكاً فردياً ام جماعياً

Dr. Pamela Chrabieh Badine said...

And the English Version:

Quick comment on the clashes that broke up in Beirut tonight: 4 killed, 8 wounded, 24 RPGs launched - can't really be described as an individual incident that started because of a car parking space, well, after all you can't ask those who died if it was individual or not, right ?

Anonymous said...
This comment has been removed by a blog administrator.
Anonymous said...

And according to Hummus:

حادث فردي مؤسف
Posted on 25 August 2010 by Hummus
أثر الإشتباكات المسلحة التي وقعت عصر يوم الثلثاء في منطقة برج أبي حيدر، اصدر الحزبين اللذين ينتمي اليهما الشبان الذين اشتركوا في الإشتباكات بياناً اكدوا خلاله أن “الحادث الفردي المؤسف” الذي وقع “هو فردي ولا خلفيات سياسية أو مذهبية وراءه”. وإتفق الحزبين “على محاصرته وانهائه فورا ومنع أي ظهور مسلح بغية عودة المياه إلى مجاريها الطبيعية كما كانت”.
وإذ تهنيء وكالة الأنباء الرسمية المواطنين القاطنين في المنطقة بالنفاد بريشهم بعد هذا “الحادث المؤسف”، يهمها توضيح بعض العبارات التي وردت في البيان أعلاه في النقاط التالية وذلك منعاً للغط:
عبارة “حادث”: حادث؟ فعلاً؟ عن جد؟ ثلاثة قتلى وعدد من الجرحى يلخص بعبارة “حادث”؟ حديد بحديد يعني؟ إنو بدها خبير أو ما في لزوم؟ الهيئة ما في لزوم. حسناً، فليكن. حلو إنو بعد في عالم هيك على البركة… شو بدك… البلد بألف خير.
عبارة “فردي”: هذه عبارة واضحة جداً ولا تحمل التأويل. حادث فردي يعني واحد ضرب راسو بدرفة خزانة. أو واحد سكر باب السيارة على ايدو. هذه أمثلة عن حوادث فردية. أي أن شخصاً واحداً كان معني أو متورطاً أو مشاركاً بحادثة قد تكون مؤلمة، ولكن فردية. ولكن جبهة بأمها وأبوها فتحت في المنطقة وشارك فيها عشرات الشبان لا تقع تحت خانة الحادث “الفردي”. نرجو من القيمين على البيان العد جيداً. وإذا كانت الرياضيات ليست موطن قوة لديهم، فليستعينو بأحد أساتذة الرياضيات من رابطة الاساتذة المتفرغين. هودي ناطرين الشغل من غيمة.
http://www.hummusnation.net/

From Imad Bazzi said...

Latest Blog post on Trella.org on the "Burj Abi Haidar" clashes last night, blog post includes over 22 exclusive photos. Read, share, and RT on Twitter :)
http://trella.org/?p=1823

Anonymous said...

Brilliant blog, I had not come across pchrabieh.blogspot.com before during my searches!
Carry on the wonderful work!

Anonymous said...

Very Interesting!
Thank You!

Anonymous said...

Merci pour cette information interessante